Retour sur la grande Nuit Debout du 54 mars

Annoncée de longue date, la 5ème Nuit Debout à Aix-en-Provence s’est déroulée le samedi 54 mars (23 avril 2016). Son format était différent des précédentes, afin de toucher un plus large public, de faire connaître des combats et de populariser le mouvement Nuit Debout Aix.

Ainsi, dès 17h devant la mairie, les passant.e.s pouvaient profiter de différents stands : la désormais habituelle #Biblio Debout, l’association étudiante Genepi (Groupement Etudiant National d’Enseignement aux Personnes Incarcérées), une lieu de dégustation des thés et tisanes 1336 de la coopérative Scop-Ti, un autre de dégustation de soupes faites maison, ainsi qu’un stand de création artistique.

ndaix-23042016 (45)

Sur la place, entre deux lampadaires, un graffeur a réalisé une banderole appelant à la manifestation du 28 avril contre le projet de loi travail ; le message était clair : « 28 AVRIL – CONTRE LA LOI TRAVAIL ET SON MONDE – Grève Générale – 10h30 Vieux Port ». Au-dessus, un porteur-de-parole posant aux passant.e.s la question « Retrait de la loi travail : comment faire ? », et des réponses qui ont fleuri au cours de la soirée. À une extrémité, un panneau d’expression libre et des feuilles. Bref, vous imaginez à présent un peu mieux la scène… et le tout en musique !

ndaix-23042016 (33)

Un spectacle de jonglage et un slam plus tard, le micro s’est ouvert à 19h sur la lutte des Fralib, ces hommes et ces femmes qui ont mené à Gémenos une lutte contre le géant Unilever pour que leur usine de thés et tisanes reste en Provence. 1336 jours de lutte qui ont débouché sur une victoire et la création d’une société coopérative ouvrière de production (SCOP) nommée Scop-Ti et de leur marque « 1336 », nom symbolique pour un produit qui « Éveille les consciences [et] réveille les papilles ».

Après diverses prises de parole en lien avec la lutte des Fralib, l’esprit de la coopérative et le rapport des salarié.e.s à leur outil de production, ce début de soirée a également été l’occasion de parler du projet de loi travail et de l’importance du Code du Travail. Pour cela, Benoit Hubert, avocat spécialisé en droit du travail, et Paul Bouffartigue, directeur de recherche CNRS en sociologie au Laboratoire d’Économie et de Sociologie du Travail, sont intervenus pour présenter le texte et sa dangerosité pour les travailleuses et travailleurs.

« Un projet de loi inefficace pour l’emploi, une précarisation généralisée du travail et des travailleurs », c’est sous ce titre explicite que des chercheurs et chercheuses du LEST ont rendu public aujourd’hui un texte de 4 pages dans lequel ils prennent position sur la loi « travail ».
Vous pouvez télécharger l’article en cliquant ici.

À 20h, le micro a recommencé à circuler librement jusqu’à 21h10 avant la projection du film Merci Patron ! et une représentation de la pièce Le Hold Up, de François Ruffin, puis de nouveau, une séquence de micro-libre et de débats à partir de 22h30 jusqu’à minuit. Les interventions ont été très riches, abordant les questions de la réduction du temps de travail, du bien vivre, de l’éducation, du handicap, de la santé, de l’entreprise, des études, du travail, du salaire à vie, des réfugiés, de l’Union européenne, …

ndaix-23042016 (6)

Cette soirée spéciale a été une belle réussite, avec un nombre de participant.e.s qui a fluctué entre 300 et 400 !

Le lundi 55 mars (25 avril), on reprend un format plus classique permettant de construire le mouvement Nuit Debout sur Aix et de le rendre le plus efficient possible pour obtenir le retrait du projet de loi travail dans un premier temps, et de son monde dans un second. Ce mouvement ne veut pas seulement être contestataire mais a bien l’intention de contribuer également à l’émergence d’un nouveau monde, tourné autour de l’humain d’abord.

Rendez-vous est donc pris pour la 6ème Nuit Debout à Aix-en-Provence :

LUNDI 25 AVRIL 2016 À 20H 
ASSEMBLÉE POPULAIRE ET TRAVAUX EN COMMISSIONS 
PLACE DE LA MAIRIE
AIX-EN-PROVENCE
Rejoignez et partagez l’événement Facebook !