Nuit Debout

Sais-­tu ce qui se passe là ? Des milliers de personnes se réunissent Place de la République à Paris, et dans toute la France, depuis le 31 mars. Des assemblées se forment où les gens discutent et échangent. Chacun se réapproprie la parole et l’espace public.

Ni entendues ni représentées, des personnes de tous horizons reprennent possession de la réflexion sur l’avenir de notre monde. La politique n’est pas une affaire de professionnels, c’est l’affaire de tous. L’humain devrait être au cœur des préoccupations de nos dirigeants. Les intérêts particuliers ont pris le pas sur l’intérêt général.

Chaque jour, nous sommes des milliers à occuper l’espace public pour reprendre notre place dans la République. Venez nous rejoindre, et décidons ensemble de notre devenir commun.

Le site NuitDebout.fr

 

La Charte de Nuit Debout Aix
proposée à l’issue de l’assemblée du 51 mars.

 

Article 1 : Constitution et organisation

Nuit Debout Aix est un mouvement collectif dont la gestion est commune. Chaque individu y a sa place et peut y prendre part selon sa volonté. Il est organisé horizontalement et non hiérarchiquement.

Article 2 : Objectifs généraux

Nuit Debout Aix a pour objectifs principaux la convergence des luttes pour un devenir commun et la mise en échec de la loi El Khomri par la désobéissance civile. Il constitue une lutte contre notre asservissement.

Article 3 : Indépendance

La politique n’y est pas définie comme une affaire de professionnels, mais comme l’expression d’un débat public relevant de la compétence de tous. Nuit Debout Aix s’oppose à toute récupération dont il pourrait faire l’objet, par quelque entité que ce soit. Aucune position ou avis personnel ne peut-être émis au nom du mouvement.

Article 4 : Occupation de l’espace public

Nuit Debout Aix vise à la réappropriation de l’espace public par les individus, dans le respect de celui-ci. Le mouvement s’oppose à toute violence verbale ou physique.

Article 5 : Organisation des débats

L’agora de Nuit Debout Aix est un instrument par lequel les individus peuvent s’exprimer librement, dans le respect des règles d’égalité et de laïcité. Ils y ont la garantie d’y être écoutés. Au début de chaque session, 3 membres de l’assemblée sont tirés au sort pour organiser les débats et en estimer la qualité. Tous les sujets peuvent être abordés dans le cadre de débats constructifs et non destinés à enflammer l’assemblée. Les débat d’idées y sont recherchés, ceux de personnes proscrits. Chacun s’engage à respecter le tour de parole organisé et un temps de parole de 5 minutes maximum par intervention.